Actualité

Actualité – Le Parlement guinéen a son plan quinquennal 2014-2018

Mieux vaut tard que jamais dit-on.  Un an après sa mise en place, l’Assemblée nationale de la République de Guinée a son plan quinquennal 2014-2018 élaboré grâce à l’INDI (appui technique) et à l’USAID (financement).

Le document a été présenté ce Vendredi aux partenaires techniques et financiers par l‘institution parlementaire. Ce plan quinquennal de la troisième législature comporte sept axes a déclaré El hadj Abdoulaye Diouma Diallo, 3ème vice-président de l’Assemblée nationale.
Ce sont : doter de l’Assemblée nationale d’un siège digne de nom, renforcer l’unité d’action et la cohésion interne de l’Assemblée nationale, renforcer l’image et l’autonomie de l’Assemblée nationale par une politique adéquate de communication, renforcer la capacité des députés à jouer leur rôle de législateur, renforcer la capacité des députés dans la maîtrise des outils de contrôle de l’action gouvernementale, renforcer les capacités des députés à remplir  leur mission de représentants de la nation et enfin accompagner le développement institutionnel de l’Assemblée nationale.
Les objectifs des axes et ambitions de l’Assemblée nationale
« Les trois premiers axes visent surtout à conférer à notre institution parlementaire une visibilité et un rayonnement plus affirmé dans le concert des institutions républicaines afin que l’Assemblée nationale devienne l’instance suprême et légitime de mise en œuvre de politiques de gouvernance démocratique comme il se doit dans un pays qui se veut démocratique. Les activités des axes 4,5 et 6 sont orientées sur le renforcement des capacités des députés et de l’administration parlementaire. Elles consistent essentiellement à assurer aux moyens de l’organisation de séminaires et voyages d’études dans la sous-région et dans d’autres pays la formation des députés et de cadres sur les procédures législatives et parlementaires on logistiques  sur les outils et mécanismes de contrôle sur les méthodes d’évaluation de politiques publiques ainsi que sur des mécanismes de représentation et de plaidoyer d’interaction avec les circonscriptions électorales et de collaboration parlementaires et organisations de la société civile. Les activités du 7ème axe visent à consolider dans la durée le développement de l’institution (Parlement). Il est prévu notamment l’actualisation des règles de session, la révision de l’organigramme, les relectures des règlements administratifs  et financiers, et la rédaction de manuels de procédures » a décliné El hadj Abdoulaye Diouma également président du comité de pilotage du plan quinquennal.

Ce plan est financé par NDI sur financement de l’USAID.
Au terme d’une présentation synoptique par le directeur de cabinet du président de l’assemblé nationale, plusieurs partenaires et membres du gouvernement sont intervenus sur le contenu de ce document. Hartmut KRAUSSER, ambassadeur de l’Allemagne en Guinée dit « Il faut améliorer la communication, il ne faut pas seulement souhaiter le dialogue en cas d’émergence, il faut établir un dialogue constant et un dialogue de confiance »
Pas de données sur le coup global de ce plan quinquennal, ce que l’on sait, c’est que 14 milliards de franc guinéen serviront a l’achat d’outils de travail des députés et à équiper de nouveau l’administration parlementaire.

Alpha DIALLO et MANA
(00224) 662 271 564 / 664 600 992

 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top