Actualité

Cameroun: le journaliste de RFI, Ahmed Abba, « libérable »

Le correspondant de RFI en langue haoussa au Cameroun, Ahmed Abba, condamné en 2016 à dix ans de prison pour « blanchiment d’actes de terrorisme », a été acquitté jeudi de cette accusation.

Il est quand même condamné à 24 mois de prison pour « non-dénonciation ».

Cette nouvelle décision le rend de fait libérable.

Il a déjà purgé 29 mois en détention préventive.

M. Abba avait été arrêté en juillet 2015 à Maroua (nord), où il couvrait la crise liée au groupe djihadiste nigérian Boko Haram.

Il était soupçonné par les autorités camerounaises d’avoir collaboré avec le groupe djihadiste et de ne pas avoir partagé les informations qu’il détenait.

Le journaliste avait été condamné en première instance en avril dernier à 10 ans de prison ferme assortis d’une amende d’environ 85.000 euros par le tribunal militaire de Yaoundé pour « non-dénonciation d’actes de terrorisme et blanchiment d’actes de terrorisme ».

Source: bbcarfique

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top