Actualité

Culture : Le mythique orchestre de Labé le Kolima Jazz sur la voie du retour au devant de la scène

Après près de 23 ans d’absence faute d’instruments de musique, l’orchestre s’apprête a signer son retour dans le monde de la musique .

Créer dans les années 60 sous l’ère de la révolution dirigé par le feu président Ahmed Sekou Touré  le super kolima jazz de labé avait fait ses preuves dans le continent avec des morceaux fétiches comme  wonamokala yangantai.

Pour ce baroud d’honneur l’orchestre évolue avec un nombre réduit de musiciens. Dans cet orchestre renouvelé l’on retrouve quatre(4) anciens : Deux guitaristes Baba Traoré et Alpha Midjaou Baldé, un chanteur  Thierno Mamoudou Diallo ’’ Gilmar’’ et un bassiste qui a appartenu à la toute première génération du super kolima jazz  Alseny Paraya.
Baba Traoré met ce retour à l’actif des médias « c’est grâce au talonnement des journalistes , c’est ce qui a porté fruit. Grâce à une personnalité de bonne volonté qui se trouve être Monsieur  Mamadou Saliou qui est détenteur d’une boite de nuit de la place qui a mit un embryon d’orchestre d’instrument à notre disposition. Il a fait appel aux musiciens vivant à labé, on a discuté et  on a adhéré mais moi je pense que c’est les  différentes émissions réalisées avec les médias sur l’orchestre qui ont motivées ce monsieur. »
Pour cette nouvelle aventure de l’orchestre une dame a intégré  le groupe. Pour Diallo Foudia c’est un rêve qui se réalise d’intégrer le célèbrisme kolima jazz « j’ai passé mon enfance en cote d’ivoire et la bas toute petite j’écoutais les morceaux de cet orchestre. Donc pour moi c’est plus qu’un plaisir d’appartenir à ce groupe car je vais beaucoup apprendre des anciens qui sont là. C’est vrai qu’au paravent j’ai côtoyer  beaucoup d’artistes africains comme le reggae man Tiken Jah Fakoly, le fils de Alpha blondy et plein d’autres artistes ivoiriens  mais à présent c’est une nouvelle page de mon histoire dans le monde de la musique qui commence. »
Après plusieurs années de combat afin de relever l’orchestre, un grand pas est franchit. Désormais l’orchestre change de statut sur le plan administratif. Après avoir longtemps servit au PDG le super kolima jazz de labé orchestre préfectoral devient l’association des musiciens de labé. Il y a également le volet formation dans l’orchestre comme pour dire que la porte est ouverte a la jeunesse devant assurée la relève. Très bientôt à l’image du bembeya dont les rescapés se réunissent à intervalle régulier pour remonter le temps, les amateurs de la musique de l’orchestre de la cité pourront voir ces légendes se produisent.

Mohamed Samoura pour Echos de Guinée

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top