Actualité

Ebola: la Belgique envoie son équipe B-FAST en Guinée ce samedi

B-Fast en Guinée

B-Fast en Guinée

Le bilan continue de s’alourdir. Plus de 6900 personnes sont mortes du virus Ebola, a annoncé mercredi l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) à Genève. La plupart des victimes de la maladie sont décédées principalement en Afrique de l’Ouest, dans les pays les plus touchés : Guinée, Sierra Leone et Liberia. 

La maladie est survenue en décembre 2013 en Guinée Conakry. Les scientifiques ignorent toujours comment Ebola est apparu dans le pays, alors qu’auparavant c’était les pays d’Afrique Centrale qui étaient le plus souvent confrontés au virus.

Contrairement aux idées reçues, le virus Ebola n’est pas récent. Cela fait déjà quarante ans qu’il existe. Il avait été découvert pour la première fois en Afrique Centrale par un scientifique belge.

A ce jour, aucun vaccin n’a été trouvé pour mettre définitivement un terme à l’épidémie qui continue de se propager en Afrique, malgré la mobilisation des autorités locales et à l’international.

L’équipe et le labo mobile interviendra en appui de l’Ebola Treatment Center (ETC) géré par l’ONG française ALIMA (Alliance for International Medical Action).

La Défense belge envoie dans ce cadre pour une première rotation d’un mois 7 membres de son personnel : un médecin, un infirmier, des collaborateurs du labo ainsi que du personnel de soutien logistique et télécommunications. Ce personnel sera relevé dans environ un mois.

Cette mission a reçu l’aval du Conseil des ministres début décembre.

 

Yasmina Favaro

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top