Actualité

Echos des Régions – Labé : la poussière mène la vie dure à la population de la commune urbaine

Malgré quelques kilomètres de bitume réalisés au centre ville, la commune urbaine de Labé a encore plusieurs artères poussiéreuses qui embêtent sérieusement la population urbaine pendant la saison sèche, rappelle un collaborateur de votre quotidien en ligne echosdeguinee.net dans la préfecture.

Cette situation déplorable met dangereusement en péril la santé publique, regrette le corp médical.

Selon Mme Kadidiatou Garanké Baldé, surveillante de la médecine générale de l’hôpital régional de Labé, les aliments étalés au bord des routes, sans protection contre la poussière, constituent de véritables problèmes sanitaires: <<La nourriture vendues dans les gargotes, au bord de la route, qui n’est pas du tout protègé contre la poussière, constitue un risque énorme pour la santé des acheteurs>>. 

La poussière est aussi un facteur favorisant des maladies comme l’asthme, la tuberculose, la sinusite, la grippe,…. affirme-t-elle :<< Certaines infections telles que la tuberculose, la sinusite, l’asthme, la grippe… sont hautement sensibles à la poussière.>> 

En plus, il faut noter aussi que c’est pratiquement impossible pour les Labékas de porter de jours de suite la même tenue de sorte que les femmes ont trois fois plus de linge à laver pendant la saison sèche.

En attendant le goudron, les pauvres populations de Labé n’ont que leurs yeux pour pleurer et des lunettes pour protéger ces yeux!

 

Chérif Sampiring Diallo pour echosdeguinee.net

Tel:(00224)  622 252 611

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top