Echos des régions

Egypte : Quatre chefs d’Etats à l’ouverture de Africa 2017

La deuxième édition du Forum Africa 2017 s’est ouverte ce vendredi à Sharm el Sheikh (Egypte), sur le thème « promouvoir le commerce et les investissements en Afrique » en présence de quatre chefs d’Etats africains et du Président de la Commission de l’Union africaine Moussa Faki Hamatt.

Les présidents Paul Kagamé (Rwanda), Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire) Alpha Conde (Guinée) et Mohamed Abdullah Mohamed (Somalie), ont rehaussé de leur présence le coup d’envoi officiel du Forum Africa 2017 aux côtés de leur hôte le Président Abdel Fattah al-Sissi d’Egypte.

Africa 2017 est organisé par le ministère égyptien de l’Investissement et de la Coopération internationale, et l’Agence régionale des investissements (RIA) du COMESA (Marché commun pour l’Afrique orientale et australe). La première édition du forum s’est déroulée en février 2016.

Le président Abdel Fatah al-Sissi d’Egypte a, dans son mot de bienvenue, renouvelé l’attachement de son pays a toutes les initiatives prises pour le développement du continent. Il a ainsi redit toujours encourager les hommes d’affaires égyptiens à investir en Afrique, révélant que l’an dernier le volume des investissements de l’Egypte en Afrique e chiffrait à plus d’1 milliard de Livres égyptiennes.

A sa suite, le président Alpha Conde de Guinée également président en exercice de l’Union africaine (UA) a d’abord sollicite le public à observer une minute de silence en hommage aux 300 victimes de l’attentat survenu le 24 novembre dernier dans une mosquée au Nord de l’Egypte.

Le président Conde a ensuite tenu de dissiper le pessimisme sur l’investissement en Afrique, soulignant que le continent est de nos jours loin d’être une destination risquée pour les investisseurs étrangers car offrant toutes les facilites adéquates sans compter ses immenses ressources naturelles.

Il a appelé à intensifier les investissements intra africains invitant les hommes d’affaires du continent à initier des joints ventures pour piloter les grands projets du continent.

L’Afrique est l’avenir du monde si nous avons la volonté d parler d’une seule voix et de prendre notre destin en mains affirme Conde.

La réussite du dernier sommet Union Européenne – Union africaine en fin novembre en Cote d’ivoire démontré que l’Afrique peut décider de son avenir à partir du continent.

Le président rwandais qui lui a succédé au présidium a lui plaide pour une intégration des marches communs du continent afin de les rendre plus attrayants pour les investisseurs étrangers.

Pour sa part, le président Alassane Ouattara a d’abord dressé un listing des potentialités économiques du continent estimant que ces richesses naturelles et humaines vont constituer la force de l’Afrique dans quelques années. Il a plaidé pour combler le déficit d’infrastructures du continent, et à orienter davantage les investissements vers des secteurs sociaux afin de construire un avenir durable en Afrique.

Dr Sahar Nasr, ministre de l’Investissement et de la coopération internationale d’Egypte et Heba Salama, qui dirige l’Agence régionale d’investissement du COMESA, ont présenté les atouts d’investissements de leur pays et redit leur conviction d’un partenariat gagnant avec les hommes d’affaires du continent.

APA

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top