Actualité

Fermeture de Gangan RTV: « ce n’est pas le pouvoir « dit le DG

Le signal du groupe Gangan RTV a été coupé dans la journée du lundi dernier. Simple coïncidence ou fermeture ordonnée par les autorités? Le pouvoir était pointé du doigt à cause de la fermeture d’une radio basée à l’intérieur pour avoir diffusé un son du syndicaliste, Aboubacar Soumah, dont le chef de l’Etat avait intimé aux journalistes de ne pas donner la parole.

Mais dans le cas de Gangan, il s’agit plutôt d’une coïncidence même si le groupe avait bien diffusé une interview du syndicaliste la veille à en croire sa direction qui a compris un peu tard le mobile du brouillage de ses signaux.

Selon Aboubacar Camara, Directeur général du groupe cité par nos confrères de guineematin.com, c’est suite à la menace proférée par le président Alpha Condé que les techniciens qui étaient sur le site qui abrite les émetteurs du groupe ont éteint les émetteurs par peur… « Ils ont reçu des informations selon lesquelles on venait les attaquer parce que justement le samedi on avait diffusé l’interview d’Aboubacar Soumah… Et, comme la tension montait vers là-bas, ils ont été obligés de quitter les lieux ».

Depuis la propagation de la rumeur donnant pour mort le chef de l’Etat en octobre dernier, la presse privée est dans le viseur du président Condé qui a par ailleurs interdit samedi aux journalistes d’accorder un temps d’antenne à un syndicaliste qui a déclenché le mot d’ordre de grève qui paralyse depuis plus de deux semaines le système éducatif. Pour Pr. Alpha Condé, le syndicaliste est en train de faire de la rébellion contre l’Etat et tout média qui l’accorde un temps d’antenne est complice.

De nouveaux incidents ont été signalés hier entre le président de l’UA et la presse à Abidjan en ouverture du sommet UE-UA.

Mamadou Bhoye Bah

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top