Echos du monde

PSG-BAYERN: Ancelloti limogé après la défaite au parc de prince

OFFICIEL – La défaite du Bayern Munich à Paris (3-0) en Ligue des Champions a été fatale à Carlo Ancelotti qui a été démis de ses fonctions ce jeudi.
Un peu plus d’un an. Voilà ce qu’aura duré l’aventure de Carlo Ancelotti sur le banc du Bayern Munich. Le techincien transalpin a été démis de ses fonctions ce jeudi au terme d’une réunion de crise organisée par l’état-major bavarois. La lourde défaite sur la  pelouse du Paris Saint-Germain (3-0) ce mercredi en phase de poule de la Ligue des champions a fait tâche en Bavière. Le onze de départ de l’Italien, qui avait décidé de laisser Arjen Robben, Franck Ribéry et Mats Hummels notamment sur le banc, a eu du mal à passer auprès d’Uli Hoeness et Karl-Heinz Rummenigge. Les deux hommes forts ont donc pris la décision de se séparer de leur entraîneur. Ce dernier a remporté le titre en Bundesliga, deux Supercoupe d’Allemagne et a vu son parcours en C1 stoppé en quarts de finale. Jusqu’à présent, seul Jupp Heinckes, en 1991, avait été démis de ses fonctions avant décembre dans l’histoire du club allemand

Une relation qui s’est rapidement détériorée

Arrivé à l’été 2016, Carlo Ancelotti prenait la suite d’un Pep Guardiola qui n’a pas vraiment convaincu à Munich. Les qualités de manager de l’ancien coach du Real semblaient alors être ce dont le champion d’Allemagne en titre avait besoin pour revenir au sommet sur le continent. Sauf que, quelques mois à peine après son arrivée, il était fustigé en interne. Le manque de progression du géant européen interpelle, tandis que les mauvaises performances cette saison interrogent. Des tensions dans le vestiaire sont même évoquées. Face aux médias, au Parc des Princes, Arjen Robben a un peu plus alimenté la rumeur en refusant de répondre sur un possible soutien à son coach.

 Son successeur a également été nommé dans la foulée de l’annonce de son licenciement. Promu au poste d’adjoint cet été, Willy Sagnol prendra la suite, dès ce samedi face au Herta Berlin. Accueilli notamment afin de garantir l’identité du Bayern, l’ancien coach de Bordeaux y est respecté, notamment pour ses belles années passées en tant que joueur.
Source: Goal.com
To Top