Actualité

Transparences dans les finances publiques : Un forum s’ouvre à Conakry

Un forum s’est ouvert à Conakry, ce jeudi 9 novembre sous le thème : efficacité des politiques publiques et transparences budgétaire. Le premier ministre, Mamady Youla, a appelé à plus de transparence dans le secteur budgétaire.

Avec des ressources internes insuffisantes pour financer notre développement et les contraintes de mobilisation des financements extérieurs, « la transparence budgétaire est indispensable pour répondre aux besoins de nos concitoyens ».

Selon, le ministre du Budget, Mohamed Lamine Doumbouya, l’exigence de transparence formulée par les citoyens est prometteuse d’un développement majeur. « Elle favorise une meilleure gouvernance publique, permet la mise en œuvre principes et des valeurs qui sont les fondement d’une action publique, légal, juste et efficace ».

Une gestion transparente exige de la rigueur et une lutte continue contre la corruption. Le manque de transparence dans la gestion du budget de l’Etat guinéen, explique le fait que la Guinée ne bénéficie pas d’aide ou de prêt de la part des bailleurs de fonds souligne Patrik Petit, économiste au département des Finances publiques du FMI.

Du soutien aux entreprises locales, Mamadou Saliou Diallo, SONOKO regrette le non-accompagnement de l’Etat. « Partout en Guinée où il n’y a pas de risque, où on peut trouver de l’argent, il n’y a aucun Guinéen : Banques, assurances, port, aéroport etc ». Le ministre des Mines Abdoulaye Magassouba avance l’argument de la compétitivité des entreprises guinéennes qui, dit-il est trop faible.

Saikou Diallo, chef économiste, travaillant pour le département de l’emploi à Washington DC explique que pour aider les entreprises guinéenne, l’Etat peut réserver par exemple 30% des marchés publiques aux PME et PMI, ce que son Etat fait. Et ça marche.

Hafia Diallo

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top