Echos des régions

Echos des Régions- Labé: un bilan au 2ème jour de la manifestation de l’UFDG

Après la manifestation des militants du bureau fédéral de l’UFDG de Labé du Lundi 02 janvier 2015, les autorités locales de la ville de Labé ont sillonné l’hôpital régional où étaient admis des blessés pour s’enquérir des nouvelles.

Le lundi 02 février 2015, Sur la coordination du bureau fédéral de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée UFDG de labé, les militants du parti de l’ancien Premier Ministre Cellou Dalein Diallo,  étaient dans les rues pour réclamer le départ sans condition des Sieurs Mory Sangaré et Mamady Magasouba respectivement inspecteur régionale de l’éducation et directeur préfectorale de l’éducation de Labé.

Au lendemain de cette manifestation qui a été très mouvementé dans la ville de Karamoko Alpha Mo Labé, les autorités locales ont sillonné l’hôpital régional où étaient admis des blessés.

Le préfet de Labé Commandant Mamadou Lamarana Diallo à la tête d’une délégation souligne:  »Nous sommes allé à l’hôpital, où il n’ y avait qu’un seul qui a été touché par balle. C’est un acte qui s’est passé devant la préfecture. Quand il y a eu des échauffourées entre les militants et les forces de l’ordre. Dieu merci parce qu’il n’y a pas eu mort d’homme. De là, nous sommes allé au camp Elhadj oumar où nous avons trouvé des gendarmes blessés et qui y sont hospitalisés. »

Le Directeur Général de l’hôpital Régional de Labé Dr attaoulaye sall précise de son coté:  »nous avons reçu un patient qui a un projectile dans la jambe gauche qui avait une forte hémorragie qu’on a reussit à maitriser ca va on pense que le pronostic est bon. C’est apparement une balle qu’il a reçu et qui est encore dans la jambe il est hors de danger ».
Du coté du camp Elhadj oumar tall, certains agents de forces de l’ordre blessés lors des manifestations du lundi y sont hospitalisé et d’autres sont dans un état critique. Margi chef Dominique Paul Camara gendarme en service à l’escadron mobil N° 8 de labé temoigne:  »Hier j’ai été touché au niveau de ma cote gauche juste au carrefour de l’hôpital nous sommes tombé dans une embuscade’ ».  Lieutenant Abdel Kader Camara Major général de la 2ème région militaire de Labé est Le soignant du camp militaire de Labé. Il reviens sur le bilan:  »on a au total 6 bléssés tous des gendarmes. Il y a des blessures au niveau des épaules avec des contusions, d’autres au niveau des jambes; il ya 2 personnes qui sont blessés au niveau du menton ».
A signaler que les manifestations se poursuivaient dans les environs de 14h dans certains quartiers de la ville où manifestants et forces de l’ordre jouaient au cache cache. L’axe le plus chaud reste le tronçon daka – Hoggo M’bouro. Des agents de la Gendarmerie ont fait irruption dans les locaux de l’Hôpital de Labé où soignants et patients ont été passé à tabac et des vitres cassés.

A Bowloko dans le quartier Dow Saré, des pillages ont été signalé de ce coté où une foule de manifestants s’y est rendu.

Des motos brulés, des arrestations et des bastonnades ont été enregistrés dans la journée du mardi à Labé. Dans l’état major de l’UFDG on exclut pas une plainte contre le préfet.

Par ailleurs, en fin de journée, autorités, partis politiques (UFDG ET RPG) et Société Civile se sont réunit dans la salle de conférence de la Préfecture pour lancer un appel au calme aux manifestants des deux partis.

Affaire à suivre!

Aicha Tounkara

 

 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top