Actualité

Actualité – Meeting géant de l’opposition : Entre répression et discours de fermeté

 

Le meeting de l’opposition républicaine a eu lieu comme prévue ce matin du 7 janvier, sur l’esplanade du stade du 28 septembre.

Très tôt le matin, militants et sympathisants ont rallié progressivement l’esplanade du 28 septembre. Sachant que le meeting était déjà autorisé par la délégation spéciale de Dixinn, il n’y avait pas de suspense que la mobilisation serait de taille. Sur place, un dispositif de lavage des mains pour prévenir Ebola. Dr Sow Mamadou, responsable de la Commission santé de l’opposition républicaine admet que le virus Ebola exige à tous le monde de se conformer aux mesures d’hygiènes, d’où la mise en place de 20 kits de lavage de mains implantés autour de l’esplanade. Il ajoute qu’une opposition « responsable ne peut pas organiser une manifestation aussi importante en situation d’épidémie sans prendre en compte ce facteur, pour le bonheur des guinéens ». Sur l’esplanade, les leaders de l’opposition ont prononcé des discours fermes à l’égard du régime Condé. Ils ont tour à tour exigé la recomposition de la CENI, l’ouverture d’un dialogue  « sincère » et l’assignation en justice des responsables de la répression qui a fait près de 60 morts dans ses rangs.
Sauf que malgré l’autorisation, une bonne partie des manifestants a été dispersé comme d’habitude au niveau de siège du RPG à Hamdalaye et du coup empêché de rallier l’esplanade. Juste après le passage des leaders, une pluie de gaz lacrymogène s’est abattue sur le groupe. Et c’est le sauve qui peut. Le chef de file de l’opposition guinéenne n’a pas manqué de fustiger ce qu’il appelle la répression barbare du régime sur des manifestants pacifiques. Et d’ajouter : « Alpha Condé  et son gouvernement son faibles. Ils sont faibles parce qu’ils sont corrompus, ne respectent pas es droits humains et les principes de l’état de droit ». Jusqu’en début de soirée, la route Leprince était impraticable du fait de la répression.
Rappelons que ce meeting a eu lieu pendant que les présidents béninois et nigérien sont en visite à Conakry.

Oumar Diallo

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top