Politique

Administration publique : vers la mise en place d’un cadre de concertation des chefs de cabinet (vidéo)

La salle de réunion du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (MESRS) a servi de cadre, tout récemment, à une réunion de travail entre les chefs de cabinets des différents départements ministériels, rapporte la cellule de communication du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique.

Zeinab Camara

Tété Keïta

Cette rencontre de concertation visait, selon ses initiatrices, à créer un cadre permanent de consultation des chefs de cabinets afin de cerner les prérogatives liées à ladite fonction en vue de mieux accomplir les missions y afférentes. Cette première retrouvaille a concerné uniquement les femmes en fonction de chef de cabinet dans les différents départements ministériels.
Dans son discours prononcé à l’ouverture de la séance, la cheffe de cabinet du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (MESRS), Zeïnab Camara, principale initiatrice de la réunion, a tenu à rappeler le contexte d’une telle initiative.
« Il est important que nous puissions comprendre notre rôle, notre responsabilité dans le fonctionnement de l’administration publique. Nous devons apprendre des unes des autres, les meilleures pratiques de l’administration afin que nous puissions avoir une administration moderne et efficace pour répondre au développement de notre pays. C’est dans ce sens que nous avons constaté que nous avons des nouvelles promues au poste de chef de cabinet qui peuvent avoir besoin de conseils et d’orientations des chefs de cabinet qui sont là depuis un certain temps » a-t-elle expliqué.
Représentant le secrétaire général du Ministère de la Fonction Publique (MFP), Hadja Aïssatou Daffé, directrice nationale de la Fonction Publique a, tout au long des échanges, expliqué les fonctions liées au poste de chef de cabinet en s’appuyant sur la loi 025 portant sur l’organisation générale de l’administration publique en République de Guinée. Citant l’article 37 de la même législation, elle a rappelé que la fonction de chef de cabinet est centrale dans un département ministériel.


« Sous l’autorité du ministre, le chef de cabinet nommé par le président de la République, est chargé d’organiser les audiences du ministre, d’assurer les relations avec l’environnement sociopolitique et de tenir informé le ministre et le secrétaire général des décisions liées aux activités du Ministère ; d’assurer les relations publiques du ministre, notamment avec la presse ; de préparer ou d’organiser les missions du ministre ou de ses représentants tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays ; de superviser les travaux du secrétariat particulier du ministre ; d’assister, en cas de besoin, les conseillers dans l’étude et la préparation des dossiers techniques » a-t-elle précisé.
Satisfaites de la qualité des débats au cours de cette rencontre, les participantes ont apprécié à sa juste valeur cette initiative et ont promis de l’inscrire dans la pérennité au bénéfice de l’administration publique guinéenne.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top