Actualité

Agriculture : des tracteurs et moissonneuses-batteuses pour les préfectures

Dans le cadre de la mécanisation du secteur agricole guinéen, le ministère de l’Agriculture coordonne actuellement le convoi vers l’intérieur de la Guinée de 83 tracteurs, 120 moissonneuses-batteuses et 100 plateformes qui seront mis à la disposition des paysans pour la campagne agricole en cours, a appris votre quotidien en ligne echosdeguinee.net d’une source officielle.

C’est une information qui a fait objet de débat, lundi, 06 août 2018, lors de la réunion de cabinet du Ministère de l’Agriculture sous la haute présidente de la ministre Mme Mariama Camara.
Ces machines agricoles seront toutes convoyées par l’Armée guinéenne dans les sept centres de mécanisation créés et prenant en compte chaque préfecture de la Guinée.
Selon le directeur national de l’Agriculture, El Hadj Mohamed Lamine Touré, trois centres de mécanisation ont déjà reçu leurs machines agricoles en l’occurrence Mamou, Kankan, Faranah et Koundara. Chaque centre de mécanisation gère plusieurs préfectures et aucune n’a été oubliée.
D’ici septembre prochain, tous ces engins devraient être disponibles auprès des paysans, une volonté du gouvernement guinéen.

Mme la ministre Mme Camara a fait remarquer que le Président Alpha Condé accorde de l’intérêt à la gestion de ces machines agricoles. Une des raisons pour laquelle le partenaire de West Wind est associé au mécanisme de gestion de ces machines agricoles.
En mai dernier, lors de la Journée nationale du Paysan (JNP) organisée à N’Zérékoré, le chef de l’Etat, Pr Alpha Condé, face aux paysans du pays, a martelé la nécessité de la transformation du secteur agricole.
Pour arriver à l’autosuffisance alimentaire en Guinée, le président guinéen pense à la mécanisation de l’agriculture. « Car le travail à la main ne permet pas une grande production»
«Trois cent (300) décortiqueuses sont venues de Chine et 100 du Brésil. Chaque décortiqueuse peut transformer 4 tonnes de riz paddy par heure. Nous allons distribuer dans les villages pour qu’aucun kilo de riz ne reste sur les bras des femmes » avait-t-il dit à N’Zérékoré.
Cellule Communication du Ministère de l’Agriculture

 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top