Actualité

Boké: le litre d’essence vendu entre 12 et 15.000 GNF sur le marché noir

Depuis l’augmentation du prix du carburant à la pompe, le prix du litre d’essence ne cesse de grimper sur le marché noir dans la commune urbaine (CU) de Boké où il est vendu entre 12 et 15.000 francs guinéens, donnant naissance tous les jours à de longues files d’attente au niveau des stations, rapporte un correspondant de votre quotidien en ligne echosdeguinee.net dans la préfecture.

Dans la soirée du mercredi, 11 juillet 2018, ils étaient nombreux les propriétaires d’engins roulants (motos-voitures), à sillonner les recoins du centre-ville à la recherchée du carburant dans la commune urbaine de Boké.
Informés, des vendeurs qui disposaient de quelques quantités de stocks, ont revu à la hausse le prix du litre à 15.000 en lieu et place de 12.500 GNF.
Malgré la cherté, les nécessiteux ne cessaient de rallier les coins pour se procurer du carburant, une denrée difficile à obtenir sur le marché noir de la Commune Urbaine de Boké.
Dans la matinée du jeudi, 12 juillet 2018, les citoyens se sont réveillés avec de nouveaux tarifs. Les tronçons de 2000 sont montés à 3.000 GNF, ainsi de suite.
A l’heure actuelle, beaucoup de pauvres femmes trottent à pied pour éviter de déséquilibrer leurs économies familiales dans la 1ère quinzaine du mois.
De l’autre côté, les cireurs de chaussures ont augmenté le prix de la prestation de 1000 à 2000 francs guinéens la paire.
De Boké, Sannou Camara pour echosdeguinee.net

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top