Actualité

Boké: vers une nouvelle stratégie régionale de développement et de planification

Les responsables du Projet d’Appui à la Gouvernance dans le Secteur Minier (PAGSEM), sous tutelle du Ministère des Mines et de la Géologie, avec le financement de la Banque Mondiale (BM), ont organisé mercredi, 08 août 2018, la toute 1ère table ronde relative à une étude par rapport à la stratégie régionale de développement et de planification de la Région Administrative (RA) de Boké, rapporte un correspondant de votre quotidien en ligne echosdeguinee.net dans la région.

La rencontre a mobilisé les autorités locales, les secrétaires généraux des communes rurales et urbaines, représentants des organisations de la Société Civile, ONG locales, leaders d’opinion, organisations de jeunes et de femmes ainsi que des Sociétés minières évoluant dans la localité.                                                                                     L’initiative vise à recueillir la perception des autorités administratives, des sensibilités sociales, déclencher le processus d’un développement inclusif, identifier les opportunités de développement socioéconomique et des investissements nécessaires pour faciliter l’engagement des partenaires.
Dans son allocution de circonstance, le gouverneur de Région, Général de Brigade, Siba Sévérin Loholamou a espéré qu’«avec la stratégie régionale de développement intégré, un élan important sera amorcé et des solutions idoines seront apportées à la problématique de développement de la Région de Boké.»
Insistant sur l’harmonisation des taux de compensations communautaires et la coordination des actions entre les parties prenantes, le préfet de Boké, Aboubacar M’Bopp Camara, a estimé que les priorités de sa sphère politique résident dans la réalisation d’une route de contournement, l’adduction d’eau potable, l’électrification de la ville, la réhabilitation des voiries urbaines en état de dégradation très poussée.
Pour le coordinateur du PAGSEM, Sory Kouyaté, «il s’agit de créer une économie prospère, inclusive et diversifiée pour une population qui, selon lui, trouve son compte dans les retombées du secteur minier. Une manière d’alimenter la réflexion des experts nationaux et internationaux.»
Ouvrant la session, le secrétaire général du Ministère des Mines et de la Géologie, Sadou Nimaga, a déclaré que le président de la République, Pr Alpha Condé attache du prix à la tenue de la présente table ronde devant déboucher sur la mise en place d’une politique minière orientée vers l’ensemble de la population de Boké, un pôle minier d’importance mondiale pour la Guinée.
Annonçant l’élaboration d’un texte réglementaire pour rattraper le retard, M. Nimaga a indiqué que «le développement minier nécessite un accompagnement pour faire face aux questions essentielles de développement durable.»
Les participants à la rencontre ont passé en revue, les problèmes liés entre autres, à l’accélération des tendances démographiques, la diminution de la foresterie, la dégringolade du prix du kilo de la noix de cajou sur le marché, la dégradation des espaces agricoles, la pollution des cours d’eau, bref, des questions sociales, environnementales et infrastructurelles de la Région de Boké.
De Boké, Sannou Camara pour echosdeguinee.net

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top