Actualité

Célébration du 08 mars à Labé : les femmes regrettent leur faible représentativité dans les postes de prises de décisions

A l’ occasion de la célébration de la fête internationale de femmes, celles de Labé qui se sont massivement mobilisées à l’amphithéâtre du Centre de Formation Professionnelle (CFP) ont vigoureusement dénoncé leur faible représentativité dans les différents postes de prises de décisions, rapporte votre quotidien en ligne echosdeguinee.net, le vrai visage de l’actualité.

Plusieurs discours ont marqué la célébration à Labé, ce vendredi, 08 mars 2019, de la fête internationale des femmes.
Prenant la parole en levée des rideaux, le nouvel inspecteur régional de l’Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l’Enfance, Amadou Siddi Diallo a campé l’évènement avant de faire un bref rappel des efforts consentis depuis 2010 par le gouvernement guinéen et le Président Alpha Condé avec l’appui des partenaires internationaux pour l’émancipation des femmes en République de Guinée.
Malgré ce bilan élogieux et une volonté politique qui ne souffre d’aucun doute, la plupart des femmes de notre pays souffrent de marginalisation, de coups et blessures, d’intimidations, de soumission obligatoire, de mariage précoce et forcé, de mutilation génitale, de violences conjugales et des travaux domestiques.
« En Guinée, les femmes représentent 52% de la population et pourtant dans la réalisation des objectifs de développement durable qui exigent des approches novatrices et intégrés, il est regrettable de constater que dans les postes de prises de décisions la représentativité des femmes est la suivante : ministres, 4% ; gouverneurs de région, 1% ; députés, 26% ; conseillères communales, 23% ; CENI, 7% et HAC, 2% » a regretté, Mme Yacine Diallo, est 2ème adjointe au maire de la commune urbaine de Labé qui était la porte-parole des femmes de Labé à la cérémonie.
En leur qualité d’officiels à cette cérémonie, le maire de la commune urbaine de Labé, Mamadou Aliou Laly Diallo et le préfet, Elhadj Safioulahi Bah ont tour à tour encouragé les femmes à ne pas rester en marge des nobles combats pour leur émancipation en République de Guinée.
Pour le gouverneur de région, Elhadj Madifing Diané, le gouvernement guinéen poursuivra ses efforts pour l’amélioration de l’accès des femmes aux services sociaux de base comme les écoles, les centres de santé, les forages et l’assainissement.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top