Actualité

Crise sociale : les négociations suspendues à la demande des syndicats

Les négociations entre gouvernement et syndicats sont à nouveau suspendues. Cette fois, à la demande des syndicats pour des raisons d’absence de certains de ses membres qui sont hospitalisés.

« Nous avons demandé de suspendre la séance de concertation, jusqu’à ce que l’on puisse voir dans les 48h, si les camardes peuvent retrouver leur santé pour qu’on revienne au tour de la table. Je dois rappeler que parmi ces camarades malades, il y’a le président de la commission des négociations, camarade Mansaré, et le vice le président de la commission, camarade Abdoulaye Camara … », explique Alpha Mamadou Diallo, membre de l’inter-centrale au sortir de la rencontre de ce mardi 31 juillet 2018.
Les syndicalistes estiment que c’est le gaz de lacrymogène qu’ils lors de leur marche avortée qui a provoqué des maladies chez certains d’entre eux.
«Vous l’avez constaté, notre équipe est démembrée parce que tout simplement nous avons été victimes d’une frappe de gaz. C’est ce qui a fait que beaucoup de nos membres sont actuellement malades, il y en a même qui sont dans un état très critique », précise Alpha Mamadou Diallo.
Aucune date précise n’a été avancée pour la reprise effective des discussions entre les parties. La grève n’est pas non plus suspendue.
Mamadou Bhoye Bah pour echosdeguinee.net

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top