Actualité

Dernière minute : Aboubacar Soumah exclu du SLECG

La décision a été prise mardi, et signé du secrétaire général du SLECG, Souleymane Sy Savané et du Secrétaire général de l’USTG, Luis M’Bemba Soumah.

Selon les termes de l’acte, les bureaux exécutifs du SLECG et de l’USTG décident de l’exclusion les agitateurs de ce mouvement les membres du bureau national du SLECG dont les noms suivent : Aboubacar Soumah, Abdoulaye Portos Diallo, Oumar Tounkara et Ibrahima Baniré Diallo. « Les intéressés n’ont plus le droit de parler ou d’agir au nom du SLECG ou de l’USTG, et encore moins d’utiliser les logos, et le siège sous peine de poursuite judiciaire ». ils l’accusent d’avoir frauduleusement imprimé des cartes de membre, d’avoir réviser les textes juridiques du SLECG sans se référer au bureau exécutif, d’avoir organisé des assemblées générales clandestines, d’avoir conçu et signé des ordres de missions sans autorisation ou encore d’organiser des campagnes de renouvellement des structures du SLECG en violation des textes.

La réaction du principal concerné ne s’est pas fait attendre, joint au téléphone, M. Soumah qualifie la décision de nul et de nul effet et accuse ses supérieurs d’avoir pris 100 millions pour « le déstabiliser à l’intérieur, comme ils ont échoué et il faut justifier l’utilisation de l’argent, ils ont pris cet acte m’excluant ». Sinon dit-il, la hache de guerre était enterrée déjà, allant même jusqu’à faire des déclarations communes.

Hafia Diallo

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top