Education

Domiciliation des salaires dans les banques : un groupe d’enseignants rencontre le ministre de l’Éducation Nationale.

Ce groupe représente les enseignants engagés de 2016 à 2018 et qui n’arrivent pas à bancariser leurs salaires. L’objectif était donc d’attirer l’attention du Ministre sur la situation et plaider pour des solutions idoines. Et puis qu’on parle du personnel, le ministre de l’Éducation a invité autour de la table le directeur des Ressources Humaines du département, Mohamed Diané. Il s’agissait pour celui-ci d’expliquer aux enseignants présents, la décision qui a conduit à cette situation et les raisons.
Selon le DRH du MEN-A, le délai de 3 ans révolus après l’engagement de ces enseignants était une condition à respecter absolument avant de penser à toute domiciliation de salaire. Il a précisé que tous ceux qui sont concernés par le recrutement de 2016 et 2017, ayant déjà respecté ce délai imparti peuvent maintenant formuler leurs demandes.
Mohamed Diané a ajouté que cette mesure ne dépend guère de la volonté du ministre Mory Sangaré. Elle est plutôt imposée à tous par des dispositions techniques prises en amont par le ministère du budget en exécution d’une décision du gouvernement pour contrer les cas d’abandon de postes par certains enseignants après avoir bénéficié du crédit bancaire à rembourser sur de longues années. Même si la volonté d’anticiper sur ce délai y est, aucun dossier ne saurait échapper aux dispositions techniques avant la fin de ce délai de 3 ans.
Le ministre de l’Education Nationale, Mory Sangaré, pour sa part, a soutenu cette mesure et invité les enseignants à jouer deux rôles. D’abord vérifier si tous appartiennent aux cohortes de 2016 et 2017, ensuite dire à ceux qui sont de 2018 de patienter jusqu’à l’échéance de 3 ans. Mory Sangaré dit compter sur eux pour sensibiliser leurs camarades non seulement pour ce sujet de domiciliation des salaires mais aussi pour d’autres dispositions à prendre pour une rentrée scolaire réussie.

 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top