Actualité

Echos des Régions – Labé :Dr Mamady Dioubaté, inspecteur général du ministère de l’industrie et des PME s’ouvre à la presse pour les premiers constats des unités visitées.

 

En visite de travail dans la région de Labé, l’inspecteur général du Ministère de l’Industrie et des PME a sillonné les unités de production d’eau minérale.

Objectif : se rassurer du respect des normes, après constat, Dr Mamady kourouma a situé l’opinion : j’ai visité une première unité qui s’appelle eau késsema, ce qui est recommandé pour la production était là, l’hygiène également, mais juste des manquements, je crois ça c’est un manque de communication par rapport au sidemen. De manière universel, c’est un micron qu’on utilise, eux ils sont entrain d’utiliser encore 5 microns qui n’est plus dans les normes, du coup ils étaient d’accord avec moi et j’ai compris qu’ils avaient le projet d’aller jusqu’à 0,4 microns que j’ai beaucoup apprécié.
Ensuite j’ai vu la seconde ça c’est eau Nèene où un kit sanitaire est installé à la rentrée qui m’a d’ailleurs séduit, c’est une attitude qui va même dans la logique de la préservation de la santé de la population, une propreté inestimable  les travailleurs dans les blouses , moi-même j’étais obligé d’enlever ma paire de chaussures pour visiter les installation.
Donc les 2 unités que j’ai eu la chance de visiter hier parce que je dois visiter d’autres aujourd’hui  même qui sont pas de productrices d’eau, j’ai vu que ces 2 unités visitées répondent aux normes nationale et internationale.

Si les installations ne posent pas problème ; il a par contre insisté sur la qualité des emballages utilisés. L’inspecteur a également déploré le fait qu’une unité industrielle d’eau minérale de la place avait été fermée sans que le département de tutelle ne soit informé : j’ai des recommandations, il faut d’abord vérifier est ce que les plastiques dans lesquels nous mettons l’eau  sont standard ; les installations techniques ne posent aucun problème.
Mais aujourd’hui nous département en charge de l’industrie des PME et la promotion du secteur privé on trouve qu’une de nos PME soit fermée sans que le département ne soit impliqué, nous avons beaucoup déploré cet état de fait.
J’ai été dans la localité de Késsema, où j’ai invité les uns et les autres, toute les sensibilités pour que cela ne se répète plus. On peut créer une zone industrielle à Conakry où on a plus  100 unités qui partagent la même zone industrielle ; il n’est pas question qu’une unité ne soit pas à coté d’une autre.
Si vous allez à Kagbélen, vous verrez  G.I  collé à CIMAF à quelques mètres de là Diamond ciment, ici je crois nos frères sont mal informés, ils ont été trompés par certaines spécules. Il faut qu’il sache la concurrence est là mais la méchanceté doit quitter dans la région de Labé.
Nous notre mission, c’est de les protéger, les promouvoir les subventionner si l’Etat a les moyens car ces entreprises sont des créatrices d’emplois.

Propos recueillis par Aicha  Tounkara

 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top