Actualité

Echos des Régions – Labé: Les 33 jeunes arrêtés en marge de la manifestation de l’UFDG sont enfin libre

Ils étaient 33 jeunes arrêtés en marge de la manifestation de bureau fédéral de l’UFDG de Labé la semaine dernière. ce mercredi, ils recouvrent enfin leur liberté.

La semaine dernière, le bureau fédéral de l’UFDG de Labé avait organisé une marche pacifique dans la ville de Labé. Ce, pour protester contre  »les mutations arbitraires et politiques perpétrées selon eux par l’Inspecteur Régional de l’éducation de Labé » Mory Sangaré. Une marche qui a vite  tournée à l’affrontement entre manifestants et forces de l’ordre.

Conséquences directs, des jeunes ont été arrêtés, des blessés enregistré de part et d’autres et d’important dégâts matériel.

Toute la semaine, des négociations ont vite été engagé entre les parties impliquées dans la crise pour la libération des jeunes. C’est finalement ce mercredi 11 février 2015 que 30 des 33 jeunes ont été libérés.

Interrogé, le député uninominal de Labé, Honorable Cellou Baldé explique:  »Je réaffirme d’abord que c’est 30 jeunes qui restaient en prison, parce que 3 jeunes ont été libérés par je ne sais quelle procédure. Nous dit – on sur instruction de l’autorité préfectorale. Donc c’est d’abord un ouf de soulagement pour moi en tant que Député Uninominal de Labé de savoir que des fils et citoyens de Labé qui étaient en prison ont finalement pu recouvrir leur liberté ».

La libération de ces jeunes a fait couler beaucoup d’encre et de salives de Labé jusqu’à l’Assemblée nationale comme le souligne Honorable Mamadou Cellou Baldé:  »C’est l’occasion pour moi une fois encore de remercier toutes les parties qui ont fait des négociations, qui se sont mis d’accord pour que les gens soit libérés. Je rappelle également que la Direction nationale de l’UFDG s’est impliquée au niveau de conakry. Mais également en tant que Député, nous avions attiré l’attention des Honorables notamment Elhadj Abdoulaye Diouma Diallo 3ème vice président de l’Assemblée nationale qui en notre nom à rencontré l’Honorable Saloum Cissé. Donc il faut rajouter, bien que ça fait assez de tiraillement mais l’implication des autorités administratives de Labé depuis le niveau communal jusqu’au niveau régional que les gens en soient remercié de passage ».

La libération de ces jeunes était l’un des points réclamé par l’UFDG pour une reprise du dialogue. Les prochains jours, selon des responsables du parti en local, la réclamation principale qui tourne autour des mutations arbitraires au niveau de l’IRE fera l’objet d’un autre débat.

Nous y reviendront!

 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top