Actualité

Echos du Monde: Veto d’Obama à l’oléoduc Keystone XL

Opposé au projet Keystone XL, le président américain se prévaut de son droit de veto pour rejeter le projet de loi du Congrès qui approuve le projet d’oléoduc entre les États-Unis et l’Alberta.

 La Chambre des représentants et le Sénat, tous deux à majorité républicaine, ont adopté ce projet de loi au début du mois et l’ont soumis aujourd’hui à Barack Obama. Il s’agit du troisième veto que le président Obama oppose.

Le ministre canadien des Ressources naturelles, Greg Rickford, a réagi à cette annonce, affirmant que le gouvernement continuerait à appuyer le projet. « Il ne s’agit pas d’un débat entre le Canada et les États-Unis, il s’agit d’un débat entre le président et la population américaine, qui appuie le projet ».

« Il ne s’agit pas de savoir si ce projet sera approuvé. Il s’agit de savoir quand il le sera. Nous continuerons à défendre vigoureusement ce projet créateur d’emplois. » — Greg Rickford

 « Keystone XL créera des emplois pour les travailleurs canadiens et américains, en plus de renforcer la sécurité énergétique en Amérique du Nord. Le département d’État lui-même a indiqué que l’oléoduc pouvait être mis en place d’une manière durable sur le plan environnemental », a encore déclaré M. Rickford par communiqué.

Depuis qu’ils ont la mainmise sur les deux chambres du Congrès, les républicains limitent la marge de manœuvre du président démocrate. Ils ont repris le contrôle du Sénat en novembre dernier, pour la première fois depuis 2006. Ils ont par la même occasion conservé la majorité à la Chambre des représentants.

Peu après l’entrée en fonction du nouveau Sénat, en janvier, ils ont approuvé le projet de loi sur Keystone XL que la Chambre des représentants avait adopté en novembre.

Le projet avait été déposé en septembre 2008, et rejeté une première fois en janvier 2012 parce qu’il traversait des zones écologiques sensibles.

Le projet vise à transporter quelque 800 000 barils de pétrole par jour. Des écologistes s’inquiètent de possibles fuites et de l’accroissement des émissions de gaz à effet de serre qui en résulterait.

Source: Radio Canada

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top