Actualité

Funérailles du Saint de Madina Niannou : forte mobilisation de la communauté musulmane

Le village de Madina Niannou, relevant de la commune rurale de Matakaou, dans la préfecture de Koubia a déjà accueilli plusieurs fidèles musulmans venus des quatre coins de la planète pour assister, ce vendredi, 04 janvier 2019, aux funérailles du Khalif Général de la localité, décédé à l’âge de 96 ans au Maroc où il avait été évacué pour des soins médicaux par le président Alpha Condé, rapporte votre quotidien en ligne echosdeguinee.net.

Image d’archives

Le vénéré chef religieux qui vient de s’éteindre dirige les prières (sauf celles de vendredi et des fêtes musulmanes) à Madina Niannou depuis pratiquement 60 ans. Il assumait cette fonction sur instruction  de son défunt père, Saïkou Bachir Madina Niannou qui a rejoint le royaume des cieux au début de l’indépendance de la République de Guinée.
Son école coranique a formé plusieurs talibés dont le nombre est difficile à déterminer avec exactitude. Tout ce qu’on sait, c’est que plusieurs grandes familles du Fouta confient leurs enfants à Madina Niannou où généralement on reçoit une solide formation islamique.
Ce qui explique aujourd’hui la grande affluence qui caractérise les funérailles du regretté Elhadj Thierno Alpha Oumar Diallo.

En dehors des autorités locales, préfectorales, régionales et gouvernementales, plusieurs personnalités du monde politique et religieux sont attendues ce vendredi, 04 janvier 2019, à Madina Niannou. Parmi les délégations annoncées, on cite le RPG Arc-en-ciel, l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), le parti et la famille de Baadikko (UFD), l’Union pour un Mouvement Populaire (UMP) du jeune Boubacar Siddighy Diallo.
On parle également de la délégation de la Fondation Karamoko Alfa Mo Labé conduite par son président Elhadj Mamadou Fadja Diallo, à côté de celle de l’imam, Thierno Mouhammadoul Badrou Bah, inspecteur régional des Affaires Religieuses.
La liste est loin d’être exhaustive, mais il convient de retenir que tous les foyers incandescents de la culture islamique du Fouta Djallon sont représentés aujourd’hui aux funérailles du regretté érudit de Madina Niannou.
A signaler que le défunt laisse derrière lui 4 veuves, 29 enfants, plusieurs petits-fils et neveux ainsi que de nombreux talibés, tous inconsolables actuellement.
Prions pour le repos de son âme dans le paradis éternel ! Amine.

Diallo Idrissa

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top