Actualité

Gouvernance sécuritaire en Guinée : signature d’un accord de partenariat avec l’Association COGINTA

La salle de réunion du ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation (MATD) a servi de cadre mercredi 20 mars 2019 à la cérémonie de signature d’un accord de partenariat entre ce département et l’Association COGINTA dans les domaines de la sécurité publique, du développement local, de la gouvernance locale de la sécurité, de la résolution pacifique des conflits et de la cohésion sociale, a appris votre quotidien en ligne echosdeguinee.net d’une source officielle.

C’est le directeur du Service National d’Appui à la Garde Communale, Mohamed Diarra Camara, qui a eu l’honneur d’introduire cette cérémonie qui était placée sous la présidence d’honneur du ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation (MATD), le Général Bouréma Condé.
Dans son discours de circonstance, le directeur de COGINTA, Sébastien Gouraud, qui avait à ses côtés, Marguerite Tewa Camara (directrice Pays, coordinatrice volet Coginta du PARSS 3), a tenu à remercier le Ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation (MATD), notamment la Direction du Service National d’Appui à la Garde Communale (DSNAGC) pour avoir initié cet accord de partenariat. Il a par la suite présenté COGINTA qui est une organisation non gouvernementale indépendante et apolitique basée à Genève (en Suisse) avec deux représentations régionales, l’une à N’djamena (Tchad) et l’autre à Conakry (Guinée).
Son mandat consiste à accompagner les autorités des pays en matière de gouvernance sécuritaire et judiciaire, de prévention de la délinquance, de gestion des conflits et de cohésion sociale. Il a rappelé que sous l’égide du MATD et du Ministère de la Sécurité et de la Protection civile, Coginta appuie la mise en œuvre de la doctrine de police de proximité à travers la mise en place des Conseils Locaux de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CLSPD) au niveau des mairies, et des Fora Locaux de Sécurité et de Protection de la Délinquance (FLSPD).
A ce jour, l’ONG a contribué au renforcement des capacités de sept communes urbaines à travers les CLSPD et FLSPD. Ce sont : Dixinn, Kaloum, Matam, Matoto, Ratoma, Coyah et Dubreka. A en croire Sébastien Gouraud, très prochainement, ce sera au tour des communes de Kindia, Kankan et Siguiri d’être outillées.
Il a alors réitéré l’engagement de sa structure à accompagner le gouvernement guinéen dans sa volonté d’assurer à tous les guinéens un environnement sécurisé propice à tout épanouissement et indispensable à tout développement.
Parlant au nom du gouvernement guinéen, le ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, le Général Bouréma Condé, s’est réjoui de la signature de ce premier accord de partenariat avec COGINTA, une ONG présente en Guinée depuis 2013.
« En fonction des moyens à disposition, cette nouvelle forme de collaboration sera axée sur les principaux points suivants: la formation, l’information et la sensibilisation des élus locaux sur la planification du développement, la gouvernance locale de la sécurité, prévention et résolution des conflits et sur les dispositions légales existantes en termes de mobilisation de ressources; l’appui à l’opérationnalisation du corps de la garde communale qui depuis sa création, peine à assumer pleinement son rôle; l’accompagnement à la mise en place, dans les collectivités, de cadres de concertation sur les problématiques sécuritaires : les Conseils Locaux de Sécurité et Prévention de la Délinquance (CLSPD), et les Fora Locaux de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (FLSPD) ; l’appui à la réalisation périodique de diagnostics locaux de sécurité et à l’élaboration des plans de développement local (PDL) en promouvant le lien sécurité-développement au profit des populations et la sensibilisation sur les différents instruments de financement du développement local créés par le gouvernement ; l’accompagnement spécifique à l’amélioration de la gouvernance locale de la sécurité dans les zones d’exploitation minière », a-t-il énuméré. Avant de remercier chaleureusement tous les partenaires techniques et financiers, tout en les exhortant à contribuer à la promotion du vaste domaine qu’est la gouvernance locale de la sécurité en Guinée.
Source : Service Communication du MATD

 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top