Actualité

Guinée : une mission de l’Assemblée Nationale en visite de travail à l’Hôpital régional de Labé

L’Hôpital Régional (HR) de Labé vient de recevoir la visite d’une mission de l’Assemblée Nationale (AN) de la République de Guinée, alors en tournée de contrôle parlementaire et d’échange avec les personnels concernés dans les structures de Santé de la Moyenne Guinée, rapporte le correspondant de l’AGP près le Gouvernorat de la Région Administrative (RA) de Labé.

Cette délégation de parlementaires et de cadres administratifs de l’AN était conduite en Moyenne Guinée par le député uninominal de Labé, honorable Mamadou Cellou Baldé.                                   Souhaitant la bienvenue à cette délégation, le directeur général de l’HR de Labé, Dr Ataoulaye Sall s’est d’abord exercé à faire une présentation générale de son établissement public, en parlant de l’offre de soins et des ressources humaines disponibles, ainsi que des partenaires qui accompagnent actuellement les différents services de la structure.                                                                         Il a ensuite présenté quelques résultats techniques avant d’évoquer, en quelques mots, les défis auxquels l’HR de Labé est confronté actuellement.
Après l’entretien avec le personnel de l’Hôpital de Labé, le chef de la mission parlementaire, honorable Mamadou Cellou Baldé, député uninominal de cette circonscription, et membre du bureau de l’AN de Guinée, a expliqué à l’Agence Guinéenne de Presse, le contexte de cette tournée des parlementaires guinéens dans les structures sanitaires du pays.
«Cette tournée s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet de Participation des citoyens à la gouvernance de la Santé (CIHG).
En tant que parlementaire, l’une de nos missions régaliennes est de contrôler l’action du gouvernement. En plus du fait que nous votons les lois de la République, nous sortons rencontrer les responsables des services de Santé, les populations, qui sont autour des structures de Santé, échanger avec le personnel sur l’état des lieux, les difficultés et les recommandations majeures.
Il est aussi question de voir le niveau de participation des citoyens au niveau des structures de Santé, notamment dans le cadre de la Santé Communautaire, sachant bien que dans le cadre de la décentralisation, la Santé Communautaire est désormais gérée par les collectivités.
C’est pourquoi, dans cette mission nous voyons également la nature des relations entre les Organisations de la Société Civile (OSC), les populations et le personnel de Santé», a indiqué le député de Labé du Groupe Libéral-Démocrate à l’AN.
«Le projet de Participation des citoyens à la gouvernance de la Santé (CIHG), mené par GHI360, en collaboration avec les partenaires d’exécution, dont Search For Common Ground (SFCG) et Social Impact avec le financement de l’USAID, vise à améliorer la compréhension et la participation des citoyens dans le système de Santé guinéen.                                                                               Dans cette perspective, les élus, le gouvernement, la Société Civile (SC) et les médias doivent collaborer, plus efficacement et plus largement, pour faire progresser la mise en œuvre de la réforme de la Santé de manière substantielle», a ajouté Kanny Soumano, représentante de FHI360 dans la mission des parlementaires en Moyenne Guinée.
Parlant de constat fait sur le terrain, le député uninominal de Labé, honorable Mamadou Cellou Baldé a partagé des sentiments de satisfaction et d’espoir.
«Le constat est positif, parce que nous avons compris, quand même, que depuis ces deux dernières années, il y a eu beaucoup d’amélioration sur la qualité des prestations qui sont offertes. Il y a assez d’agents de Santé qui ont été redéployés dans les collectivités par le Ministère de la Santé.
Sur le plan des équipements, aujourd’hui, quand vous visitez l’HR de Labé et les autres Hôpitaux préfectoraux de la Région Naturelle, mêmes les Centres de Santé (CS) sont vraiment bien équipés. Il ne faut pas dire que tout est là, mais l’essentiel est là dans les CS. Il faut dire que l’Etat est en train d’agir, le gouvernement est en train d’agir pour améliorer le système de santé dans notre pays. Peut-être, comme le disait quelqu’un, Ebola a été une opportunité», a conclu le parlementaire du Groupe Libéral-Démocrate.
Visiblement satisfait de ce séjour de travail des parlementaires dans son district, le directeur préfectoral de la Santé de Labé, Dr Mamadou Hady Diallo dit s’attendre à ce que les élus du peuple soient les portes voix du personnel de Santé à l’hémicycle.
«Cette visite n’est pas une première. L’année dernière une mission était venue dans le même cadre. Nous, nous attendons réellement à ce que les parlementaires soient nos portes voix auprès de l’AN et auprès du gouvernement également pour relever certains défis, auxquels nos structures sont encore confrontées», a confié le médecin chef du District sanitaire de Labé.                                    AGP

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top