Actualité

Kindia : des acteurs de la société civile en concertation pour le suivi des investissements publics

La ville de Kindia abrite, depuis le 10 janvier 2019, un atelier de formation des acteurs de la société civile issus des Cellules de Veille Citoyenne (CVC) sur l’analyse du budget et le suivi des investissements publics en République de Guinée, rapporte un reporter de votre quotidien en ligne echosdeguinee.net en séjour dans la cité des agrumes.

Initiée par la Plate-forme des Citoyens Unis pour le Développement en collaboration avec le Réseau des Cellules de Veille Citoyenne (CVC), la rencontre regroupe vingt (20) participants venus des préfectures de N’Zérékoré, Beyla, Faranah, Siguiri, Kankan, Labé, Mamou, Kindia, Coyah et Boké, ainsi que des cinq (5) communes de la zone spéciale de Conakry.
Selon l’administrateur du siège de la PCUD, Aboubacar Sylla, cette activité s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet de « promotion de la mobilisation et de la sécurisation des recettes fiscales à travers l’analyse du budget de l’Etat » et des collectivités décentralisées.
« C’est un audit citoyen que les Cellules de Veille Citoyenne (CVC) doivent faire sur le terrain pour essayer d’alimenter une étude qui va être appuyée par cette enquête en vue de ressortir des éléments de promotion du civisme fiscal » a-t-il expliqué.

En 2018, la PCUD a mené une enquête sur le terrain qui a montré la perception que les contribuables ont du payement des impôts en République de Guinée.
« Il y a une base de données qui est créée et l’analyse est entrain d’être faite. Les résultats vont être, à un moment donné, mis à la disposition du public lors d’un atelier national. Mais, le but final c’est de faire la promotion du civisme fiscal » a jouté Aboubacar Sylla.
Pour sa part, l’animateur principal de l’atelier, Mamadou Gando Bah, inspecteur général d’État, a indiqué que pendant la rencontre les participants seront outillés en processus d’élaboration et d’exécution du budget de l’État et des collectivités.

de G à D: Aboubacar Sylla (PCUD) et Mamadou Gando Bah (consultant formateur)

« Nous allons échanger sur le contenu du budget de l’Etat. Nous allons faire en sorte que les participants aient l’idée de quoi en réalité consiste un budget de l’Etat. Il sera aussi question de savoir comment faire le suivi budgétaire. Nous avons déjà élaboré un questionnaire d’enquête qui va les permettre d’avoir des connaissances sur l’état d’impact du budget de l’Etat par rapport aux citoyens. Il y a des questions qui sont orientées vers les bénéficiaires des projets réalisés par l’Etat. Et également des questions pour les commis de l’Etat qui réalise ces projets » a précisé le consultant formateur.

L’initiative vise, dit-il, à développer l’esprit citoyen : « la connaissance du budget est très importante en matière de démocratie. C’est fondamental, parce qu’en fait tout tourne autour du budget. Il est important alors au sortir de cette rencontre de Kindia que les participants connaissent davantage comment fonctionne le budget, comment l’État travaille et comment l’État exécute les projets.»
Une belle initiative qui devrait permettre à l’État de mieux développer sa redevabilité auprès des bénéficiaires de ses actions pendant que les citoyens seront mieux imprégner de ce qui se passe en matière d’exécution du budget.

Diallo Idrissa

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top