Actualité

Kindia : élèves et enseignants dépassés de joie pour la reprise normale des cours.

Après la signature du protocole d’accord entre le gouvernement et le syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée-SLECG, qui met fin aux trois mois de grève dans le secteur éducatif, la retrouvaille entre élèves et maitres enseignants dans les établissements de la ville sillonnés ce lundi matin, était très émouvante, rapporte un correspondant de votre quotidien en ligne echosdeguinee.net dans la capitale des agrumes.

Dans les établissements scolaires du public et du privé, les professeurs ont massivement répondu présent. Même ceux qui n’avaient pas cours y étaient avec leur slogan, « camarde salut ».
Chez les élèves, le même engouement était visible. Ils étaient tous en situation de classe, dès 8h 30mn.
Dans toutes les écoles traversées ce lundi matin, c’est une situation qui réjouit les responsables, élèves et parents d’élèves.
« Vu la situation, j’étais bourré d’inquiétude, je venais à l’école mais je me posais la question comment les examens allaient se dérouler cette année. Je suis très enchanté de cet accord signé », se félicite Mohamed Sylla, élève au GSP Stéphane plus.
Amadou Diallo professeur de français à SAMBAYA a livré les mêmes impressions : « je remercie camarade Aboubacar Soumah, le secrétaire général du SLECG, pour son patriotisme et son engagement dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie des enseignants. Je félicite également les enseignants qui l’ont soutenu jusqu’au bout. Je remercie le chef de l’État, professeur Alpha Condé et le ministre Tibou Kamara pour avoir pensé sur le dénouement de cette crise qui n’a fait que perdurée. Nous sommes très contents de cette reprise.»
Face à la suspension du mot d’ordre de la grève, une parente d’élève rencontrée, jubile : « la signature de cet accord entre le gouvernement et les syndicats est une nouvelle salutaire et appréciable. Nous remercions Dieu pour cela. Honnêtement, les mots me manquent, que Dieu sauve la Guinée des crises pareilles, car si les enseignants ne sont pas bien traités leur condition de vie n’est pas améliorée, nos enfants aussi n’auront pas la bonne formation. Qui parle d’un bon élève, parle d’un bon enseignant », déclare Hawa Soumah.

Satisfait de l’accord signé entre le gouvernement et le SLECG, le proviseur du lycée régional 28 Septembre, a confié que « élèves et enseignants veulent rattraper les cours perdus, ils sont tous là. Tous les professeurs programmés, ont tous répondus présents. D’autre sont même là mais ils n’ont pas cours », explique Mohamed Fayo Konaté.
Nous avons aussi tenté d’avoir les propos du ministre Mory Sangaré qui était à Kindia ce lundi 14 janvier 2019 pour l’inauguration d’un collège de 8 salles de classe dans la commune rurale de SAMAYA mais en vain.
M’bemba Condé echosdeguinee.net
Tel : 628-51-88-88.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top