Echos des régions

Kindia : les militants frondeurs du parti au pouvoir réaffirment leur position « Kindia dit non aux accords qui sont en désaccord avec nos lois »

Pour le contrôle de la mairie de la ville des agrumes  des sages, femmes et jeunes du RPG Arc-en-ciel   tous réunis dans la maison des jeunes de yéwolé   ne désarment pas, ils véhiculent toujours des messages de protestation contre leur propre parti en s’opposant complètement à l’accord politique dans lequel la désignation du maire de Kindia est concédée à  l’UFDG, rapporte le  reporter de votre quotidien en ligne echosdeguinee.net

Le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation général Bouréma condé vient d’annoncer la date de l’installation des conseillers communaux et ruraux élus le 04 février dernier pour le 05 octobre prochain, tandis  que la ville de Kindia est en proie à des tiraillements pour le  contrôle de la mairie. 

Dans cette ville, le principal parti de l’opposition UFDG de Cellou Dalein Diallo persiste sur le maintien de son candidat idéal à la personne d’Abdoulaye Bah et les partisans du RPG dans la même ville préviennent  qu’il ne sera pas question.

Ce week-end, ils se sont massivement mobilisés pour réitérer leur désapprobation face à l’accord politique du 08 août dernier.  Ils exigent le professeur Alpha Condé le respect des résultats issu des urnes, si non qu’aucun maire ne sera installé à la tête de la mairie de Kindia jusqu’à preuve contraire.

«Au lieu de sortir dans les rues pour jeter des pierres, essayer d’entraver la bonne circulation des citoyens, nous nous sommes réunis dans l’enceinte de la maison des jeunes pour essayer d’exprimer notre mécontentement par rapport au contenu de l’accord politique. Kindia dit non au contenu de l’accord politique du 08 août. Nous souhaitons les résultats issus des élections, proclamés par la CENI. A défaut, Kindia continuera à dénoncer», lance Mamadou 1 Sylla, candidat sur la liste du RPG.

Présent à cette rencontre, Abdoulaye Touré,  président de la coordination du RPG Arc-en-ciel dans la région  de la Basse Guinée, s’est aussi montré catégorique tout en fustigent le comportement du président de la délégation sortant Abdoulaye Bah.

«J’irai dans les autres régions pour les informer de ce qui s’est passé à cette rencontre. Ce sont des propos tenus par Abdoulaye Bah qui ont fait que le problème perdure c’est ce qui fait que jusqu’à présent, les gens sont frustrer, il dit qu’il va arracher la valeur dignitale des Soussou à Kindia se sont des injures contre la tradition. Les sages ne tolèrent pas de telles attitudes. Moi mon rôle c’est d’informer les autres, j’irai les jours à venir dans les 7 régions et dans les 5 communes de Conakry pour qu’ensemble, nous rejoignions nos amis de Kindia», fustige-t-il.

«Nous prenons à témoin l’opinion nationale et internationale. Si ça brûle à Kindia, ce sont les signataires de cet accord qui en seront responsables. L’article 135 du code des collectivités locales dit que la première session des conseillers communaux, c’est élire leur exécutif, donc on doit forcément voter pour élire le maire sans aucune influence. C’est ce que nous demandons, on ne peut pas désigner le maire à travers un accord. Notre réclamation n’a aucune connotation communautaire mais on dit non aux accords qui sont en désaccord avec nos lois », a déclaré Sékou Oumar Traoré secrétaire général de la jeunesse du RPG Arc en ciel de Kindia 2.

Les militants du RPG n’épargne pas des manifestations et d’autre rencontres jusqu’à la satisfaction totale de leur revendication. A retenir que la précédente rencontre a été présidé par le Soti Kémo de Kindia.

M’bemba Condé echosdeguinee.net

Tel: 628-51-88-88

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top