Echos des régions

Echos des Régions – Labé : La clinique privée Sagalé au cœur des polémiques

Après avoir déclaré l’un de ses patients atteint d’Ebola et qui finalement s’est avéré négatif, la clinique sagalé a été sommé de fermer  boutique.

Les raisons de cette fermeture sont controversées.

DR Houdy  Bah Directeur régional de la santé de Labé, estime que cette clinique ne répond pas aux conditions requises de  fonctionnalité . Il la  qualifie de clandestine  et l’accuse d’être  un  instrument  d’arnaque citoyenne : simple maison appelé clinique  par  abus  s’indigne  t’- il.

Plus loin, il martèle qu’ une clinique du nom de Sagalé existe mais a Lélouma pas à labé

Rencontré, le responsable de la clinique et son propriétaire respectivement Dr Ayawo , et  Dr Haba ont fustigé ses propos en présentant des agréments signés du  Ministère de la santé. Poursuivant, ils ont assuré que le DRS Dr Houdy et le DPS Dr Hady ont été témoins  de  l’ouverture de  ce  centre  le 13 Avril 2014  et une  inspection  préalable  avait  été faite.

«la décision de fermer  la clinique est une décision conjointe de moi ( Dr Haba ), et le responsable de ma clinique Sagalé ( Dr Ayawo ) pas une décision des autorités sanitaires de Labé>> .

Interpellé à ce sujet le DPS (Directeur Préfectoral de Labé) Dr Hady a expliqué  que les raisons de la fermeture sont très simple : la clinique a un agrément de consultation qui stipule qu’ il ne doit pas y avoir d’ hospitalisation mais fort malheureusement  la clinique hospitalise sans dossier médical ; c’est une arnaque citoyenne , juste un  enrichissement dans  le  dos  des citoyens de Labé : Après vérification des locaux nous l’ avons sommé de fermé ses portes .

Rappelons  que les cliniques clandestines poussent comme des champignons dans la cité de karamoko alpha mo labé

Alseny Barry

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top