Actualité

Labé : le monde de la culture et le public mélomane pleurent Dian Habi Keïta

La chanteuse de la musique Poodha du Foutah, Dian Habi Keita s’en est allée, vendredi, 03 août 2018, de suite de maladie, a appris votre quotidien en ligne echosdeguinee.net d’une source proche de la famille éplorée.

Née en 1964 à Dougountounni dans la Préfecture de Mali au Fouta Djallon, Dian Haby Keita avait arrêtée ses prestations en public depuis le mois de mai 2018.
Evoluant dans l’orchestre Gando Maci dirigé par le guitariste du groupe Ousmane Kanouya Diallo, Dian Haby Keita chanteuse vedette aux cotés de Boubacar Sonko Koubia et Sirimen était la Diva de la région de Labé.
Dès l’annonce de son décès, les différentes radios de la place ont fait écho de la triste nouvelle et continuent de faire passer sa musique en boucle avec son portrait.
Ses chansons comme Mali ka Kouradjè ou Sonnabhé Labé Saaré ont marqué plus d’un au Fouta.
Dian Haby Keita a fait danser des milliers de mélomanes dans les cérémonies notamment des mariages.
Aujourd’hui, la musique de Dian Haby Keita est très prisée dans les boites de nuit, dans les cafés et autres lieux de loisir de la région.
Célibataire sans enfant, Dian Haby Keita restera à jamais gravée dans le répertoire de la musique Poodha au Fouta.
La rédaction de votre quotidien en ligne echosdeguinee.net adresse ses condoléances les plus attristées à la famille éplorée, au monde de la culture et au public mélomane friand de bal poussière.
Mamadou Alpha Diallo pour Echosdeguinee.net

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top