Santé

Le virus Bombali en Guinée : échantillonnage et détection

La détection en Guinée a été effectuée par des scientifiques du UC Davis One Health Institute, en collaboration avec le gouvernement guinéen, le laboratoire de recherche sur la fièvre hémorragique virale de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry et Metabiota, rapporte intellivoire.

Ce travail fait partie du projet PREDICT Ebola Host, financé par l’Agency for International Development des États-Unis.
«La détection du virus Bombali, d’abord en Sierra Leone, puis au Kenya et en Guinée, suggère que les virus Ébola semblent être plus largement répandus qu’on ne le pensait auparavant», a déclaré Tracey Goldstein, responsable de la détection des agents pathogènes et directrice associée du One Health Institute.
L’équipe PREDICT a commencé ses activités en Guinée en 2016, échantillonnant plus de 4 500 animaux et effectuant des tests de laboratoire afin de rechercher des virus ebola connus et inconnus. Le virus Bombali a été trouvé chez deux chauves-souris appartenant à la même espèce de chauve-souris insectivore trouvée en train de se percher à l’intérieur des maisons.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top