Actualité

Mamou : des citoyens s’élèvent contre le nouveau code civil adopté par les députés

Des voix s’élèvent dans la cité de la ville carrefour Mamou, suite à l’adoption récente par l’Assemblée nationale, du nouveau code civil qui indique que la polygamie est désormais interdite en République de Guinée et qu’un homme ne peut épouser une seconde femme que, sauf si la première épouse donne son accord, rapporte l’AGP.

Quarante-huit heures (48 h) après le vote du nouveau code civil en Guinée, les populations de Mamou ne sont pas passées du dos de la cuillère pour une réplique.
Ousmane Tanou Diallo, un marchand rencontré au niveau de la rue commerciale donne son point de vue : « la polygamie est une loi de Dieu ; chaque homme a droit à quatre (4) épouses. Ce n’est pas des députés en fin de mandat qui peuvent voter une telle loi. Au moment venu je ne consulterai pas ma femme pour tel ou tel, je me mari et c’est tout. », a laissé entendre cet homme de la quarantaine d’âge.
Samba Sory Camara, muezzin dans une mosquée de la commune urbaine de Mamou, ajoute aussi : « Depuis les temps anciens, l’homme africain a toujours eu le dos large en épousant jusqu’à quatre (4) femmes ; donc ce n’est pas des polygames qui peuvent restreindre nos droits».
Aux dires de certains citoyens, « tous les décideurs guinéens sont presque des polygames comme pour dire que ces textes de loi qu’ils votent sont sans doute pour distraire le public ».

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top