Actualité

Actualité – Meeting de l’opposition : Alpha Condé et son Gouvernement sont faible martèle Cellou dalein Diallo

Les discours prononcés pendant le meeting géant de ce mercredi 7 Janvier 2015 n’ont pas fait de cadeau à Alpha Condé et son gouvernement.

Comme l’on si attendait, l’opposition guinéenne a tenu son meeting ce mercredi 7 janvier sur l’esplanade du stade du 28 septembre de Conakry. Avec une mobilisation de taille, les militants de l’opposition brandissaient  des pancartes sur lesquelles on pouvait lire : vive l’opposition guinéenne, A bas Alpha Condé, A bas la CENI, Alpha Ebola, Alpha Dictateur

Dans les différents discours, les intervenants ont dénoncés les promesses non tenues d’Alpha Condé.
Cellou Dalein Diallo chef de fil de l’opposition très en colère: ‘’Alpha Condé et son Gouvernement son faible. Ils sont faibles par ce qu’ils sont corrompus. Ils sont faibles parce qu’ils ne respectent pas les droits humains. Ils sont faibles parce qu’ils ne respectent pas les règles et les principes de l’état de droit ni ceux de la démocratie’’.
Dans une atmosphère très mouvementée, les opposants ont aussi fait des annonces en prélude des élections prochaines. Sur un ton sévère ils exigent le départ du Président Alpha Condé par la force des urnes.
Aboubacar Sylla de l’UFC et porte-parole de l’opposition : ‘’Les manifestations ne s’arrêteront que lorsque nos revendications seront prises en compte. Les revendications de l’opposition guinéenne ne sont pas des caprices ce sont des exigences qui sont basées sur la loi et sur la constitution guinéenne. Nous nous battrons pour que la constitution guinéenne soit respectée. Nous nous battrons pour qu’aucune dictature ne s’installe plus dans ce pays’’.
Dr Faya Millimono d’enchainer : ‘’Aussi longtemps qu’alpha sera au pouvoir, les guinéens ne connaitront pas le bonheur. C’est pourquoi nous vous invitons à redoubler d’effort. Nous devons attacher la ceinture car nous devons arrêter la désunion. Nous devons arrêter la division que ce régime sème d’une région à une autre’’.
Il faut signaler que des échauffourées ont eu lieu du coté de Hamdallaye au siège du RPG le parti au pouvoir. Les forces de l’ordre posté à ce niveau auraient réprimé des manifestants en partance pour le stade du 28 septembre.

La Rédaction

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top