Echos des régions

N’Zérékoré : les rotiniers en colère

A N’Zérékoré, le collectif des rotiniers spécialisés dans la fabrication des plusieurs articles tels que les armoires, les meubles, les coiffures en rotin, s’insurge contre la mauvaise foi des gardes forestiers. Ces jeunes regroupés en un collectif dénommé association des routiniers de N’Zérékoré rencontrent pas mal de difficultés quant à l’obtention de la matière première qui n’est rien d’autre que le rotin considéré comme de l’or vert en cette période de repos biologique des forêts.

Sona Amadou Camara, le président dudit collectif explique : «les difficultés que nous retrouvons ici, c’est le fond  de roulement qui nous manque parce que les rotins se trouvent dans les forêts classées, dans notre pays et à l’alentour comme la Côte-d’Ivoire et la Sierra-Léone. Il y’a des gens qui coupent pour nous, on lance la commande aux villages environnants, ils envoient pour nous et on leur donne quelque chose. »                                                                                            Très remonté contre l’attitude des soldats verts, Amadou Sona Camara s’insurge : « les hommes de forêt nous fatiguent beaucoup. Ils nous retirent de l’argent. Des fois quand tu leur donnes de l’argent, ils ne te donnent pas de reçu et vous pouvez rester dans ça jusqu’à ce qu’un autre agent vienne te demander les papiers et quand tu dis que tu n’en a pas, il te saisie et te retire de l’argent. Et puis, ils ne font pas de compte-rendu au bureau; pourtant, pour des gens, c’est nous qui sommes les délinquants, c’est nous qui détruisons la foret or qu’en réalité, ce n’est pas nous ».                                                                   Cet autre rotinier rencontré dans son atelier, invite les conservateurs de la nature à un rabais de prix sur taxe verte avant d’interpeller les jeunes à s’intéresser au métier : « nous remontons nos problèmes au niveau de la garde forestière de nous aider à faire descendre un peu le prix et aussi à toutes les personnes qui veulent nous aider, nous leur demandons de venir au secours. Je demande à tous les jeunes de venir apprendre le métier au lieu de s’assoir, nous pouvons les aidé à faire quelque chose rapidement. »

FOROMO LAMAH depuis Zaly pour Soleil FM, 93.5

 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top