Actualité

Politique: L’opposition guinéenne demande l’annulation d’un acte du pouvoir central

L’INDH (Institution Nationale des Droits de l’Homme) toujours dans le collimateur de l’opposition qui ne cesse de dénoncer la façon dont elle se  compose et bien sur ses conditions de mise en place.

Les adversaires du Président Alpha Condé qui dénoncent les « parjures » de ce dernier estime qu’il a expressément violé la loi votée par le Conseil National de la Transition.
Selon le quotidien tamtamguinee qui relaie cette information dans ses colonnes, des leaders de l’opposition guinéenne ont introduit un courrier à la Cour Suprême de Conakry ce lundi, demandant purement et simplement l’annulation du décret portant création de l’INDH qui s’est dotée d’un Bureau Exécutif il y a environs deux  semaines dont le président est Mamady Kaba de la RADHO (Rencontre Africaine des Droit de l’Homme). Nos confrères précisent que le courrier a été transmis à la chambre administrative et constitutionnelle de la Cour Suprême pour appréciation.
« Aujourd’hui l’absence de certaines institutions fait que le Président est en train de faire ce qu’il veut. La Haute cour de justice n’étant pas mise en place, il n’y a pratiquement aucune institution capable de recevoir une plainte qui vise le chef de l’Etat » a déploré un opposant dans la foulée.

Alpha DIALLO
(00224) 662 271 564

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top