Actualité

Portrait – ISK: la communication et l’écriture, arme de lutte contre le racisme

Un  guinéen résidant en France pas comme les autres, Lui Ibrahime Sorel KEITA combat le racisme à travers la communication et l’écriture.

Il est juriste, sociologue, écrivain et communicateur. Ibrahime Sorel KEITA est un homme de mobilisation associative et citoyenne. Ce guinéen résident en France est président  de SOS Racisme, une ONG qui lutte contre la ségrégation en pays de Marianne. Il est actif pour la cause de sa communauté en France . Ibrahime Sorel KEITA dit: «C’est la principale organisation de mobilisation citoyenne en France et aussi de jeunesse qui lutte contre le racisme et l’anti sémitisme, et qui combat tous les tenants de discrimination en France, c’est-à-dire tous ces actes qui empêchent la jeunesse de trouver sa place dans la société française et qui mine la cohésion sociale ».
Impliqué dans les activités et l’évolution de sa communauté, ISK est président d’honneur de la coordination des associations guinéennes de France. Ce guinéen est également président d’une télé DMTV qui fait la promotion de la diversité des communautés. « C’est la promotion des talents des quartiers parce que dans les quartiers populaires en France, on a des compétences, on a des talents, et ces talents méritent d’être promus, d’être vus, d’être montrés . Donc notre rôle est de montrer cela et aussi contribuer à renforcer le vivre ensemble».

Récemment ISK a écrit un ouvrage intitulé «Au cœur de la cité rose». Émaillé de poème, ce livre explique la soif du bien-être des banlieusards en France.« A travers le message que ces jeunes passent au gouverneur français, c’est aussi le message de la jeunesse mondiale aux élites qui nous gouvernent».

Homme de cœur, Ibrahime Sorel KEITA lutte contre la xénophobie.

           MANA

(00 224) 664 600 992

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top