Actualité

Structures de Santé de Kankan : une mission de l’Assemblée Nationale découvre d’énormes faiblesses

Une mission des parlementaires de la commission santé conduite par Dr Ben Youssouf Keïta qui avait à ses côtés l’honorable Mamadou Kenda Diallo a visité plusieurs centres hospitaliers de la région administrative de Kankan, lundi, 30 juillet 2018 pour s’enquérir des réalités sanitaires sur le terrain, rapporte une correspondante de votre quotidien en ligne echosdeguinee.net dans la région.

Dans cette mission, ces parlementaires étaient accompagnés de certains partenaires techniques et financiers.
Selon l’honorable Dr Ben Yousouf Keïta, les forces et faiblesses constatés sur les neuf (9) structures sanitaires visitées sont entre autres l’inexistence de manipulateur de l’incinérateur mis en place dans la sous-préfecture de Baro, relevant de la préfecture de Kouroussa et l’effectivité de la gratuité des antis paludéens.
Cependant, les faiblesses sont multiples notamment à Siguiri, Kankan et Kouroussa : insuffisance du personnel qualifié dans la majeure partie des centres de santé de la région, présence des stagiaires depuis plus de dix(10) ans à Baro, l’absence à plus de 10 % de recrus à leur poste ; depuis janvier 2018, aucune structures sanitaires n’a reçu des subventions, la faible capacité d’accueil à Siguiri, l’insuffisance des équipements à Siguiri, deux bébés ont été volés à l’hôpital, faible aménagement des structures sanitaires, vétusté du matériel (Radio et laboratoire), absence des moustiquaires dans tous les centre de santé de Siguiri et absence totale des sérums anti venimeux dans les hôpitaux .
Notre interlocuteur a ajouté que c’est seulement la Guinée qui ne donne pas les 15% de son budget au ministère de la santé, dans la zone CEDEAO, contrairement au Sénégal, à la Côte d’Ivoire dont les montants alloués à la santé varient entre 18 et 20 % du budget national.
Les parlementaires disent avoir reçu une doléance commune des sous-préfets des régions de Kindia et Kankan qui leurs demandent de leurs défendre pour qu’ils aient des moyens de déplacement.
De Kankan , Fatoumata Cheick DIAWARA                                      pour echosdeguinee.net

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top