Actualité

Troisième semaine de grève contre la hausse du prix du carburant: pas de travail au centre ville de Labé

En cette première journée de la troisième semaine de la grève perlée des travailleurs, le mot d’ordre a largement été suivi dans la ville de Labé, rapporte un collaborateur de votre quotidien en ligne echosdeguinee.net dans la préfecture.

Mission de supervision

Au centre ville de Labé, magasins et boutiques étaient fermés ce lundi. Même dans les quartiers périphériques, les commerces et lieux de travail se trouvant au bord des routes étaient fermés à l’image de ceux du centre ville.
Quelques étalagistes seulement étaient visibles à l’alentour du marché central. Tout près de l’une des entrées du grand marché par exemple, on y voyait des vendeurs de chaussures dans des brouettes, juste à côté aussi, de la viande sur des bâches étalé à même le sol.
Les stations services étaient également fermées. Même constat aussi au niveau des banques à l’exception d’une seule.
Par contre, au marché des condiments, les femmes vendeuses y étaient en grand nombre. Comme la semaine dernière, le cortège des syndicats faisait le tour de la ville et de la périphérie pour veiller à la suivie du mot d’ordre.
Dans la journée d’hier dimanche, les forces sociales et les syndicats ont organisé une conférence de presse au siège de la Fédération Préfectorale des Artisans de Labé (FEPAL), au cours de laquelle les conférenciers ont annoncé une stratégie: ville morte ce lundi et une marche pacifique dans la journée du mardi, avec comme point de départ le rond point Hoggo M’bouro.
De Labé, Mamadou Kossa Sow pour echosdeguinee.net

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top