Echos des régions

Echos des régions : une femme guérie d’Ebola regagne son village

La femme guérie d’Ébola a été raccompagnée à Sambayabhé ce vendredi 26 décembre 2014 par les autorités sanitaires, administratives et les partenaires du système des Nations Unies.

Madame Fatoumata Binta Diallo, désormais ex-porteuse du virus Ébola a été accueillie en carnaval par sa famille et ses proches.
La délégation conduite par Monsieur Baldé, le chargé des élections à la préfecture de Labé a été reçue par les autorités sous-préfectorales de Popodara. Docteur Hady Diallo est le directeur préfectoral de la santé : « Nous sommes venus pour accompagner notre sœur, Madame Fatoumata Binta qui a été envoyée à Conakry après être testée positive à Ébola. Dieu merci, elle est revenue guérie dans sa famille ». A-t-il entamé.
Aly Konaté, le sous-préfet de Popodara a tenu à remercier toutes et tous pour le soutien apporté à Madame Diallo : « Moi vraiment les mots me manquent, quand je pense au moment que nous traversé avec le directeur de l’hôpital régional, voilà aujourd’hui que notre sœur revienne saine et sauve. Nous prions Dieu, pour que les autres qui sont là-bas nous reviennent aussi, nous remercions tout le monde ». Avant de serrer la main de l’ex porteuse du virus sous les ovations des autorités à tous les niveaux.
Deux sacs de riz et une somme symbolique ont été présentés à la délégation par les autorités communales de ladite localité. Ceci, revient à la famille de Fatoumata Binta. Son frère livre ses sentiments : « Je suis très fier de son retour, parce que je me suis battu dans tous les sens. On n’a pas caché les malades et ils commencent à nous revenir. Nous sommes très satisfaits » . Renchérit-il, avec le sourire aux lèvres.
Quant à Docteur Sow, représentant du système des Nations Unies, partenaire clé dans cette lutte, il ne cache pas sa satisfaction : « Je suis profondément satisfait et ému, ce que j’ai vu ici, c’est une première en Guinée ».
Sept (7) autres personnes sont toujours en traitement dans les centres de Forécariah et Donka et le nombre de contacts est de nos jours à 77 personnes. Pour l’heure, aucun décès n’a été enregistré.

Sally Bilaly Sow

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top